Association Nationale des Enseignants d'Equitation - ANEE


Membres Enseignants Autres intervenants Cavaliers


Le portage salarial

Cet article a été réalisé avec la collaboration de Nathalie Papion

Le portage salarial est une solution entre l'indépendance et le salariat : le prestataire (moniteur) est indépendant du client (centre équestre) puisqu'il n'est pas son employé. Il n'y a pas de lien de subordination entre le moniteur et le centre équestre. Le prestataire (moniteur) est salarié d'une société de portage salarial, un peu comme un intérimaire.

Le moniteur est salarié

A ce titre, il bénéficie de tous les droits des salariés et les avantages sociaux : sécurité sociale, assurance chômage, retraite, accident du travail...
Il n'a aucune formalité administrative à remplir : aucune déclaration, aucune assurance RC pro à prendre. Il n'a pas de comptabilité à tenir. La société de portage s'occupe de tout.

Le moniteur est indépendant

Il peut profiter d'un réseau mais c'est lui qui prospecte et choisit ses clients. Il fait signer un "contrat" ou "convention" au centre équestre. La convention peut être à durée déterminée ou indéterminée, à temps partiel ou complet, et renouvelable autant de fois que nécessaire. Cette convention est envoyée à la société de portage.
Chaque mois, le prestataire porté envoie le nombre d'heures réalisées à la société de portage qui se charge du recouvrement auprès du client "centre équestre".

Que gagne le prestataire porté ?

Les factures mensuelles définissent un chiffre d'affaire : CA
A ce C.A., la société de portage ôte ses frais de gestion et une marge. On obtient alors le C.A. à reverser.
A ce C.A. "à reverser", on ôte les frais professionnel du prestataire (par exemple, les frais d'essence qu'il fournit). On obtient un C.A. à porter en salaire.
Sur ce C.A. "à porter en salaire", il faut enlever les charges patronales et salariales. On obtient alors le salaire NET.

CA
- frais de gestion
- marge de la société de portage
= CA à reverser
- Frais professionnels
= CA à porter en salaire
- charges patronales
- charges salariales
= Salaire NET

En clair, entre le CA et le salaire NET, la différence est de la moitié ! Pour ceux qui ont lu l'article "combien factuer à un centre équestre", on se retrouve exactement avec le même coût pour l'employeur et le même salaire pour le moniteur qu'en contrat salarié.

NB - les frais de gestion sont dégressifs par tranche de chiffre d'affaire.
NB 2 - abcportage fait une simulation sur son site : pour 1500 euros de CA, le porté touche 778 euros net.

Quel intérêt ?

Le portage salarial se révèle plutot intéressant pour travailler dans les structures équestres : respect des horaires puisque vous comptez vos heures sans être le subordonné du client, vous ne faites pas vous-même le recouvrement et vous n'êtes donc pas pris en "otage".
Vous êtes payés par la société de portage même si celle-ci n'a pas encore eu le paiment de sa facture : vous avez l'assurance de votre salaire.
Vous pouvez tester votre activité sans prendre de risque avant de vous installer définitivement à votre compte.

Un inconvénient ?

Le portage salarial engendrerait une précarité dans le travail. Etant donné le turn-over dans le monde équestre salarié, on peut se dire que cela ne peut pas être pire !



Code et Design par LGG